Contrôle de l’environnement par des abeilles domestiques ou sauvages

Contrôle de l’environnement par des abeilles domestiques ou sauvages

Depuis 2012, BeeOdiversity s’attache à améliorer le bien-être environnemental et humain par la préservation de la biodiversité, la réduction de la pollution et la mise en place d’une agriculture durable. Elle accompagne les entreprises et collectivités publiques dans la conception et l’application de projets environnementaux et de solutions innovantes basées sur le capital naturel en vue d’impacter positivement leurs produits et services, leur territoire et leurs parties prenantes. L’entreprise développe notamment le Beeomonitoring qui permet de mesurer la pollution et la biodiversité sur des surfaces importantes à des coûts réduits via l’utilisation d’abeilles domestiques. Concrètement les abeilles collectent du pollen sur des milliards de plantes par an sur des surfaces importantes (env. 700 ha). Ce pollen est ensuite analysé en labo pour identifier et quantifier la présence de polluants (métaux lourds, pesticides, HAP, etc.) et établir un état de la diversité végétale et ses carences. Il est même possible de tracer la source de certains polluants. Ce monitoring via les abeilles domestiques est déjà utilisé sur plus de 40 000 ha à travers la France, la Belgique, la Suisse, le Pays-de-Galles et les Etats-Unis. Depuis 2018, des espèces sauvages sont également utilisées. L'innovation porte sur 3 aspects: - la collecte de milliards d'échantillons représentatifs de l'environnement via un procédé naturel "made in local" - le dispositif de collecte de pollen pour les abeilles sauvages - le logiciel d'interprétation des données qui permet de croiser une multitude de données et de proposer des solutions ciblées. Ceci constitue une excellente manière d'analyser plusieurs éléments (polluants et biodiversité) sur des zones étendues à un faible coût, et ce, de manière "naturelle". Cette innovation est applicable dans des zones agricoles et viticoles, des zones industrielles, des zones urbaines, des captages d'eau,... Le monitoring via les abeilles sauvages a débuté en 2018 sur plusieurs sites. Il permet notamment de couvrir une surface plus réduite (+/- 80 ha) et ainsi d’avoir une analyse plus précise géographiquement. Les analyses sont complémentaires puisque les espèces sauvages ramènent du pollen d'autres espèces. Par ailleurs, ce monitoring sert à étudier plus en détail la problématique de la cohabitation entre abeilles domestiques et abeilles sauvages dans le cadre d'un projet de recherche scientifique.

  1. Secteurs d'activités
    Qualité de l’air, odeurs, bruit
    • Qualité de l’air, odeurs, bruit
    Sites et sols
    • Sites et sols
    Biodiversité et milieux naturels
    • Génie écologique
  2. 1ère présentation à Pollutec
    au niveau mondial
  3. Marché(s) ciblé(s)
    Agriculture
    Eco-industries
    Industrie
    Ville et territoire
  4. Mise sur le marché 02-août-2018

Contact Presse

Contact Technique
Kim Nguyen
0032498131569

Nous utilisons des cookies pour faire fonctionner ce site Internet, améliorer son utilisation et vous proposer des offres et services adaptés à vos centres d'intérêt. Veuillez noter qu'en utilisant ce site, vous consentez à l'utilisation de cookies. Pour toute information sur les cookies notamment comment les gérer, cliquer ici